Hypersensibilité de l’enfant

Hypersensibilité

Point sur l’hypersensibilité

D’où vient ce terme ?

C’est psychothérapeute américaine Elaine N. Aron qui, en 2000 écrit un best-seller intitulé « Ces gens qui ont peur d’avoir peur. Mieux comprendre l’hypersensibilité ». Elle y dénombre certains symptômes spécifiques aux hypersensibles comme par exemple le fait qu’ils sont très empathiques, plutôt à fleur de peau, relativement à l’écoute, etc…

Une définition…

L’hypersensibilité se traduit par une sensibilité accrue face à des stimuli d’ordre psychologique et biologique. Cette sensibilité accrue conduit à une amplification des ressentis chez la personne.

Focus sur l’expression de ces symptômes chez l’enfant

Bien souvent, l’hypersensibilité d’un enfant, si elle n’est pas écoutée ni accueillie par les parents, se transformera en hyperactivité. Ici, l’enfant ne fera pas la différence entre ses émotions et celles des autres. En tentant de se couper de ses ressentis pour se sentir mieux il ne fera qu’exprimer avec plus de force ce qui se passe en lui. Il pourra donc, être totalement calme et tranquille et l’instant d’après être complètement excité.

Comment aider mon enfant ?

La première étape est d’être à l’écoute de son enfant, l’invité à exprimer ce qu’il ressent, ce qui s’est passé à l’école ou au parc ou même à la maison. Cela reviens à être à l’écoute de sa façon de percevoir le monde.

Le deuxième étape est de le ramener à ses sensations. Comment c’est dans son corps quand il repense à ce qu’il s’est passé ? Pour l’aider à évacuer l’émotion.

La troisième étape est de l’inviter à poser les « marques de son territoire », c’est-à-dire que les émotions des autres ne lui appartiennent pas, lui permettre d’être présent à son corps à lui et à lui seul.

Les aides naturelles

Je parlerai ici seulement de la sophrologie car je ne connais pas d’autres méthodes aujourd’hui. Un accompagnement en sophrologie permet à l’enfant de se recentrer sur ses besoins à lui et donc à se relier seulement à ses émotions propres tout en lui faisant prendre conscience qu’il ne renie pas les autres ni même ses ressentis par rapport a autrui ou aux situations qui se présentent à lui. Simplement, il pourra faire la part des choses sans se laisser envahir par ce qui ne lui appartient pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Créé par Ludovic Poulain - © bodhimage.com - 2015. Tous droits réservés.
Mentions légales